L’origine mythique du Japon

Les dieux primitifs ont donné naissance à deux divinités, une divinité masculine Izanagi et une divinité féminine Izanami pour les charger de créer la première terre. Pour les aider, ils leur ont donné une lance décorée de pierres précieuses appelée, Ame no nuhoko (天沼矛?, la « Lance Céleste »).

Les deux divinités se placèrent sur le pont entre ciel et terre, Ame no ukihashi (天浮橋?, le « Pont Flottant du Ciel ») et brassèrent la mer avec la lance. Quand des gouttes d’eau salée tombèrent de la lance, elles formèrent une île Onogoro (se forme elle-même). Ils descendirent du pont céleste et s’établirent sur cette île.

Finalement, ils désirèrent former un couple, aussi ont-ils construit une colonne appelée Ame no mihashira (天御柱?, l’« Auguste Pilier Céleste ») et tout autour un palais appelé Yahirodono (八尋殿?, la « Pièce des Huit Pas »).

Izanagi et Izanami dessinaient des cercles dans des directions opposées autour de la colonne et quand ils se rencontraient, Izanami exprimait la première les salutations. Izanagi pensait que ce n’était pas la bonne chose à faire mais ils s’unirent cependant. Ils eurent deux enfants, Hiruko (l’enfant de l’eau) et Awashima no kami (淡島神?, kami de l’île des bulles) mais ils étaient mal formés et ne furent pas considérés comme des dieux.

kototamaIls les mirent dans un bateau et les abandonnèrent sur la mer puis ils demandèrent aux autres dieux pourquoi ils n’avaient pas eu de réussite. Ils leur dirent que la divinité masculine devait faire les salutations en premier lors de la cérémonie du mariage.

Aussi Izanagi et Izanami retournèrent-ils autour de la colonne et cette fois, Izanagi parla le premier lors de leur rencontre et leur mariage fut un succès. De leur union naquirent les ooyashima (大八洲?), ou les huit grandes îles de la chaîne japonaise.